De Montagnes et d’Hommes

Le mois dernier, Frédéric Viret, guide de Haute Montagne de la drôme et d’ailleurs organisait un stage d’alpinisme au départ du Tour. Pour certains c’est un retour en haute montagne, pour d’autres une découverte. C’est ainsi que 6 inconnu.e.s au bataillon font connaissance autour d’une corde, d’un piolet, d’un café ou d’un noeud de chaise. L’humain et le partage au centre de l’expérience, Fred et moi avions à coeur d’ajouter une touche de pleine conscience à cette expérience. Ca tombe bien, il y a des yogis ou des curieux dans l’assemblée !

Une première journée d’école de neige dans les aiguilles rouges suivie d’un petit yoga, et c’est parti pour l’aventure. C’est entrecoupée d’exercices de respiration et de franches rigolades que se fait la montée, très éthique-avouons le faute de choix- depuis le parking du Tour jusqu’au refuge Albert 1er. Là- haut, on teste le cramponage, les broches, les piolets, et on discute, on discute, on discute. On parle de la vie, de nos parcours, nos faiblesses, on parle entre humains !

Le lendemain à 5h il n’y a pas besoin de frontale pour le départ.. car nous sommes le 21 juin, solstice d’été, journée de la fête des pères, journée internationale du yoga.. et oui tout ça ! Que c’est beau.. les conditions sont excellentes et c’est dans la joie et la bonne humeur que se fait l’ascension jusqu’au sommet de la Petite Fourche. Conscience du souffle, de l’équilibre.

Même les moins matheux ont compris : 1200+800=2000. 3500-1500= 2000. Tous les chemins mènent aux 2000m de dénivelé à redescendre et après une bonne omelette à l’hôtel, pardon, au refuge Albert 1er, les jambes lourdes et le coeur léger, nous redescendons moitié sur les fesses, moitié sur nos pieds.

Loin de la performance, du m’as tu vu en montagne, proche de nos coeurs d’Hommes, ces belles rencontres de l’essentiel vont nourrir tout mon été. Un grand merci à Frédéric Viret : www.tracesdavenir.com et à Thierry, Cécile, Fanny, Claire, Liliane pour ces beaux moments.

Les commentaires sont clos.